Maison Ecologie Numerique_Telecarte puce France Telecom

Télécarte à puce

 

La Télécarte à puce est un dispositif de pré-paiement de télécommunications basé sur une carte en plastique PVC, commercialisée en France en 1984. Grâce à l’invention de l’ingénieur français Roland Moreno, un micro-circuit intégré (puce) contient, encodées électroniquement, le nombre d’unités téléphoniques et les clés du protocole de communication avec le lecteur de carte. Les fabricants historiques de cartes à puce sont nombreux et très concurrentiels avec un berceau initial en France (Schlumberger, Solaic, Bull, Gemplus et Oberthur Technologies) et en Allemagne (Siemens, Orga, Giesecke & Devrient et ODS). La télécarte a permis de proposer une alternative au paiement en monnaie dans les cabines téléphoniques publiques, sujettes au vandalisme.
Le premier visuel est la carte « Pyjama » avec ses bandes bleues, qui apparait en 1984. Elle sera émise jusqu’en 1988 en près de 30 millions d’exemplaires, suivie par les cartes Cordon puis des cartes « 600 agences ». Des milliers de séries seront créées en France ( cartes privées, publiques… ). En 1999, le nombre du milliard de cartes vendues est atteint…

L’apparition des téléphones portables à la fin des années 1990 signera la fin des cabines téléphoniques publiques et donc des télécartes. En 10 ans le  taux d’utilisation des cabines a chuté de 90% et elles ne servent en moyenne que 3 minutes par jours.

France Telecom devenu Orange, annonce l’arrêt de la vente des télécartes pour le 14 avril 2014. Depuis le début de l’année, le démontage des 95.750 cabines téléphoniques présentes en France a commencé. Cependant au nom du service universel, la loi prévoit l’existence d’une cabine téléphonique par commune et d’une seconde cabine pour les communes de plus de 1000 habitants, soit 40.050 cabines…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.