Nabaztag 1

Nabaztag

Dans la collection :

# Nabaztag / Violet / 2005 _ objet connecté
# Violet Mir:ror + Nanoztag + Stamps / Violet / 2008_objet connecté
# Violet earz (rose, rayé noir et blanc, bleu, rouge) / Violet / 2008_accessoires
# Karotz Nanoztag (jaune, rouge, bleu, rose) / Violet / 2011_objet connecté
# Karotz Flatanoz (jaune, orange, noir, rose, vert, bleu, rouge) / Violet / 2011_objet connecté

*************

Le Nabaztag est un des premiers objets communicants. Représentant un lapin (d’où son nom en arménien), il est lancé en juin 2005 par la société française Violet.

Pour diffuser des informations, il doit être connecté au WiFi. Il est alors capable de lire à voix haute les courriers électroniques, de diffuser des informations, de la musique ou d’émettre des signaux visuels. Selon les préférences de l’utilisateur, il donne ainsi les titres des actualités via des flux RSS, la météo, la bourse, la qualité de l’air, le trafic routier du périphérique de Paris, l’arrivée de courriels, etc.

En 2006, sort dans sa version avancée : le Nabaztag:tag, reconnaissable à son « nombril » – un micro – intègre la reconnaissance vocale et permet ainsi de détecter les bruits ambiants et de diffuser des messages vocaux. Ce modèle est capable en outre de reconnaître des radio-étiquettes (ou RFID) contenues entre autres dans les objets connexes

Le succès de ce premier objet communicant n’a pas été au rendez-vous.  Violet est reprise par l’éditeur de jeux vidéo Mindscape en octobre 2009. Le Nabaztag prend alors le nom de Karotz. Racheté par Aldebaran Robotics en octobre 2013, la production semble être à présent délaissée…

Le Mir:ror, commercialisé en 2008 est un lecteur de puce RFID. Il n’a pas de lien direct avec les lapins Nabaztag.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.